Bienvenue à Médiation Genève



Le Médiateur

Jean A. Mirimanoff propose ses services, comme médiateur ou co-médiateur fr, en français et en anglais, principalement dans trois domaines dans lesquels il a acquis à la fois une longue expérience pratique et de solides connaissances théoriques : dans les conflits commerciaux (internationaux et internes), immobiliers et familiaux (divorce, post divorce et successoraux). Il intervient comme médiateur indépendant, en français et en anglais, tant avant la saisine des tribunaux (médiation conventionnelle) qu’en cours de procès (médiation judiciaire) seul ou en co-médiation.

Gestion des Conflits en matière Commerciale, Immobilière, Successorale et de Divorce

D’une manière générale la médiation est recommandée chaque fois que les parties ont entretenu ou entretiennent encore des relations durables de fait ou de droit.

Dans le domaine commercial la médiation permet aux personnes et sociétés en relation d’affaires de trouver ensemble des solutions tenant compte de leur contexte commercial, économique, financier, social, technique, juridique et personnel. Toute entreprise a pour objectif de diminuer ses coûts. Ceux de la procédure civile et de l’arbitrage sont souvent disproportionnés, et ne tiennent pas compte non plus des coûts indirects mais considérables provoqués par la rupture des liens : il faut réinvestir pour trouver un nouvel agent, un nouveau fournisseur, un nouveau produit ou un nouveau service, un autre brevet ou une autre marque, de nouveaux locaux ou terrains, etc.

Préserver les relations contractuelles entre les entreprises ou les relations de travail au sein de l’entreprise répond à des impératifs économiques.

Les mêmes considérations valent dans le domaine immobilier, qu’il s’agisse  du droit de la construction ou du droit du bail, l’intérêt bien compris des partenaires les conduira à privilégier les solutions positives et durables.

En matière de séparation familiale, les parents vont trouver des solutions constructives, donc durables.

La médiation dans le domaine successoral peut revêtir deux aspects. La forme préventive se passe du vivant du de cuius, pour permettre une négociation facilitée entre lui et ses héritiers, préparant et  anticipant la rédaction d’un testament ou d’un pacte successoral conçu de manière concertée, donc durable. La forme de résolution à l’occasion de l’ouverture du testament permet aux héritiers de revivre leur histoire, lever les malentendus, et trouver des solutions équitables et adéquates pour chacun.  

Biographie

Pratique de la médiation

Médiateur assermenté Genève/GE(2005) et agréé Chambre Suisse de Médiation Commerciale (CSMC), membre du Groupement Pro Médiation (GPM), et d’Alpes Maritimes Médiation Nice  (AMM).
Pratique en matière commerciale (contrats : sociétés, associations, ventes, agence, franchise, etc.), immobilière (promotion, construction, baux, sous-traitance, copropriété, etc.), familiale (successorale,  rupture parentale ou partenariale, etc.).
Gestionnaire de conflits (négociation sur le processus). Conseil en RAD/ADR. Curateur et représentant d’hoirie pour les tribunaux.

Carrière judiciaire

Juge au Tribunal civil : (2 décennies/(GE) ; Président du Tribunal de Police et du Tribunal des baux (5 ans) ;
Magistrat conciliateur : Président de la Commission de Conciliation des baux (une décennie) ;
Substitut puis 1er Substitut du Procureur général (5 ans) ; Titulaire du brevet d’avocat (deux ans de barreau) ;
Capitaine dans la Justice militaire (Tribunal d’Appel).

Expérience internationale

Représentant de la Suisse ou membre de la délégation suisse (SECO, OFPI) dans des conférences ou groupes d’experts:  CNUCED à Genève et à Nairobi, OCDE à Paris, OEB alors à Bruxelles, et OMPI à Genève.
Délégué du CICR au Moyen-Orient. Conseiller juridique au CICR. Délégué auprès des Groupes interministériels de pays Africains pour préparer la Conférence Diplomatique sur le Droit International Humanitaire (CDDH). Corédacteur des projets de Protocoles Additionnels I et II aux Conventions de GE pour la protection des victimes des conflits armés et membre de la délégation du CICR à la CDDH.
Pour GEMME il organise la « Conférence internationale de la Médiation au service de la paix » (Genève 2008) soutenue par la Confédération suisse et la première « Conférence Franco-Russe sur la Médiation » (Moscou 2010) soutenue par les Ministères de la Justice de la France et de la Fédération de Russie.
Il intervient comme conférencier ou modérateur dans de nombreux congrès internationaux : du Conseil de l’Europe et du MJ de Lituanie (Vilnius 2007), de GEMME (Rome 2006/Valence 2007/Barcelone 2009/Paris 2012/Aix 2013/Biarritz 2014/ Keszthely, Hongrie 2014), de l’UIA (Lausanne 2009), d’IFOMENE (Paris 2013), congrès Germano- Russe sur la Médiation (Fac de Philosophie de l’UE de Saint Pétersbourg/SPB 2011), congrès de Conflictologie (Inst.de Conflictologie de SPB 2014), et présentation à l’Inst. français de SPB (2014).


Expertises et formations données RAD/ADR

Expert du Conseil de l’Europe pour la Cour Suprême de la Fédération de Russie (table ronde de Sotchi 2005).
Membre de l’IMI Standards Committee (La Haye) (2008 à ce jour) et de la Commission officielle de Préavis pour la Médiation civile et pénale (GE) (2005-2014).
Formateur à la Fondation  pour la formation continue des juges suisses (Thun), de juges français auprès de l’ENM (Paris), et avec SOMEDIARS (Moscou) de juges russes (Tribunal Arbitral d’Ivanovo).
Expert des Autorités de GE pour de nombreux Projets de lois, dont la 1e loi sur la médiation judiciaire en matière civile (2004). Membre correspondant de la Revue Conflictologie (Institut de Conflictologie